Ecotransat

INNOVATION TECHNIQUE ENVIRONNEMENT VOYAGE & AVENTURES VOILE

Balaruc-les-Bains, France

Don



Le voilier prototype eco-construit par l'équipe Ecotransat part autour du monde à la rencontre des victimes du changement climatique!



L’Association « Déferlante Océane », porteuse du projet EcoTransat, est déclarée association d’intérêt général, à but non lucratif. Les dons qui lui sont apportés ouvrent donc droit à une réduction d’impôt : 66 % du montant versé pour les personnes soumises à l’impôt sur le revenu, 60 % pour les entreprises (déductible de l’impôt sur les sociétés)


Les 2 objectifs en bref d'Ecotransat

"J'aime la voile, mais je navigue sur un tas de pétrole", telle est la problématique de nombreux passionnés de la mer. L'équipe d'EcoTransat s'est lancée un pari : fabriquer des voiliers respectueux de l'environnement!

"La mer monte, je dois quitter les terres de mes ancêtres": telle est la catastrophe subit par les peuples qui vivent sur des îles au ras de l'eau et qui vont prochainement disparaître sous les déferlantes des océans: L'équipe d'Ecotransat dénonce les impacts environnementaux dus à nos modes de vie occidentaux par le biais de reportages vidéos!




Les Moyens

1.Le voilier prototype éco-construit (en photo ci-dessous lors de tests)

La construction du voilier prototype (Stern de son petit nom) a débuté en 2014. Il a été construit par l'équipe et les adhérents de l'association Déferlante Océane. 

Une première mise à l'eau a été effectuée en 2018 puis de nombreuses navigations tests sur l'étang de Thau. Le voilier est revenu au chantier en 2020 à Balaruc les Bains, pour des mises au point et des modifications afin qu'il soit apte à partir autour du monde. Il est depuis le 15 janvier 2021 dans son élément naturel: La mer.


Voici les différents points éco-construits du Stern:

- Antifouling sans biocide ni cuivre

- Safrans, voile de quille, barre d'écoute de grand voile réalisée en fibre de basalte

- roof, pont et fond de cockpit renforcés en fibre de lin et de jute

- Grand voile et génois entièrement fabriqués en fibre de lin


2. Un tour du monde à la rencontre des réfugiés climatiques



Le 10 mars 2021:
le Stern s'élance de Balaruc les Bains  pour un tour du monde avec dans le viseur 3 grandes escales:

a) Océan Atlantique, mai 2021: Les San Blas habités par le peuple des indiens Kunas, un territoire Panaméen à autonomie interne.

"Preuve de l'imminence d'un déménagement, les Guna Yala (indiens Kunas) ont commencé à construire, avec l'aide du gouvernement panaméen, des infrastructures électriques, sanitaires et éducatives sur la terre ferme, où ils disposent de 300 000 hectares entre la forêt, la jungle et la montagne." Les îles de leurs ancêtres commencent à être abandonnées.

b) Océan Pacifique, septembre 2021: Les Kiribati état indépendant

"Aujourd’hui déjà, sur l’atoll de Tarawa, le plus peuplé, la population a dû dresser des ­digues de fortune et planter des palétuviers pour contenir la mer qui, à chaque tempête, s’infiltre un peu plus, érode les côtes, salinise les puits, ruine les plantations." L’état des Kiribati a dû acheter des terres aux voisins, les Iles Samoa, pour reloger leur peuple en vue de la disparition de leur terre due à la montée des océans.

c) Océan Indien, novembre 2021: Les Maldives état indépendant

"Pour ces îles, l’avenir est incertain. La configuration de l’archipel, notamment sa faible altitude avec 80 % de ses terres à moins d’un mètre au-dessus du niveau de la mer, et l'exiguïté de ses îlots dont 96 % ont une superficie inférieure à 1 km2, en fait une des zones du monde les plus vulnérables à la montée des eaux."

Une chaîne YouTube  sera créée pour:

-faire partager les navigations, les traversées, le passage des principaux canaux (Panama-Suez) ou encore les détroits importants, à bord du voilier comme si vous y étiez!

-partager les rencontres faites lors des différentes escales avec les peuples subissant la montée des océans due au réchauffement climatique 

A l'issue de ce tour du monde un documentaire complet sera réalisé avec une équipe de professionnels financé par une boîte de production. 


Comment tout a commencé ?

C’est fin 2014 que nous - l’équipe d’EcoTransat - nous sommes réunis autour d’un café sur le port du Grau du Roi, pour profiter des derniers rayons du soleil. Une envie commune nous trottait dans la tête depuis quelques temps : organiser un tour du monde sur un voilier facile à construire et peu coûteux pour partir à la rencontre des futurs réfugiés climatiques. 

Nous en parlons autour de nous, nous nous renseignons auprès de personnes à l’origine d’initiatives dans le domaine de l’éco-nautisme et rencontrons chez tous les marins et aventuriers un même paradoxe :

comment se fait-il que la navigation à voile, le mode de déplacement le plus écologique, se fasse sur des bateaux aussi peu recyclables ? 

pourquoi des peuples doivent-ils abandonner leurs terres ancestrales?

   




Quelques soirées en mer plus tard, de l’idée commence à naître un projet concret : concevoir et construire des voiliers à base de fibres naturelles, partir autour du globe, filmer, partager, ouvrir de nouveaux horizons pour un monde meilleur. 

Ce projet associatif réunit nos engagements écologiques et sociaux. C’est ainsi que nous nous sommes constitués sous forme d’association, “Déferlante océane” pour impulser le projet Eco Transat.


Pourquoi le crowdfunding ?

Un projet de cette envergure ne se construit pas seul. Même si plusieurs partenaires et parrains sont déjà engagés à nos côtés, nous n’avons pas encore les fonds pour mener le projet à bien.

EcoTransat est un projet citoyen  et nous avons fait le choix de l’intérêt collectif : concourir à l’intérêt général tout en adoptant une démarche associative. Ce projet est pour vous , pour que demain, nous puissions adopter des modes de vies alternatifs, sauvons nos océans ! N’hésitez plus, diffusez le message autour de vous pour que ce projet devienne un véritable mouvement et que nous changions le monde de l’intérieur !


Qui sommes-nous ?

Les Acteurs en mer:

Gilles Melon : «41 ans, initiateur du projet , marin et constructeur de bateau. 2 ans de navigation à la voile en passant le Cap Horn, plus de 35.000 mn au compteur.. 5 Transatlantiques, membre de l’équipe technique de Kito de Pavant pour la préparation du Vendée Globe, transat Jaques Vabre, Route du Rhum…». 

Activité professionnelle: Marin, artisan en construction et maintenance marine 

Tour du monde complet

Alexandre Roux: « 32 ans, marin amateur, propriétaire d’un voilier depuis 2 ans avec diverses navigations en Méditerranée et préparation du bateau pour un tour du monde. Pratique de nombreuses activités de montagne dont l’alpinisme. A pratiqué en tant que médecin à la base des Kerguelen (Terres Australes et Antarctique Française)

Activité professionnelle: Médecin urgentiste spécialisé dans le secours en milieu périlleux et la médecine en milieu isolé

Embarque en Australie jusqu’à Sète

Erik Nordborg: « 41 ans, marin diplômé du Yacht Master, courses aux larges et entraînements circuit du Figaro, 2 transatlantiques »

Activité professionnelle: Météorologue

Embarque en Polynésie-débarque en Australie

Les acteurs à terre: l'association Déferlante Océane


Plus de 15 personnes, issues du monde de la voile, de la recherche, de l'éco-citoyenneté, de l'associatif…

Sa vocation :

• Faciliter l'émergence d’Ecotransat

• Organiser des événements: tour du monde Ecotransat

• Echanger et partager des données sur l'éco-nautisme.

• Coordonner la réalisation d'un documentaire vidéo

Les parrains:

Kito De Pavant, Skipper de course au large

Enfin un projet original, dans l'air du temps et qui ose ouvrir la réflexion sur les voiliers de demain.

Le Monde change. Changeons de Monde.

Ce n'est pas reculer mais bien au contraire de continuer à croire à l'intelligence humaine pour inventer d'autres solutions pour voyager et traverser les océans sans les détruire.

Daniel Cailloux, fondateur des chantiers Outremer

Notre planète va mal. Nous avons besoin aujourd'hui de projets engagés comme Ecotransat pour lutter à la sauvegarde de notre planète. Gilles Melon et son équipe s'engagent depuis plusieurs années dans ce sens avec une forte dynamique et une grande énergie. 

Fondateur des chantiers Outremer je ne connais que mieux les problématiques environnementales de la construction naval et c'est pourquoi j'apporte tout mon soutien à ce beau projet


Jérome Poncet, aventurier des mers du sud

Construire un bateau n’a jamais été une légère entreprise ni une œuvre écologique lorsque l’on sait que la quasi-totalité d’entre eux finissent au fond des océans ou en débris sur les rivages emmenant avec eux les forêts les plus nobles, les mines de charbon et de fer et récemment les produit direct de l’industrie chimique. 

Repartir sur une base écologique avec des produits renouvelables, en y mettant le savoir-faire, c’ est certainement suivre un bon chemin ; mais combiner avec le choix d’un bateau de taille modeste, capable de courir les mers, de faire vivre l’Aventure, de prodiguer le plaisir, alors on ne peut que s’enthousiasmer pour le projet Eco Transat et penser avec gène et tristesse aux obscènes super-yachts. 

Les partenaires:



A quoi va servir la collecte ?


Ce que je finance


32000 euros ont été récoltés lors d'un précédent crowdfunding (2016) pour financer la construction du voilier d'Ecotransat.

En faisant un geste Ekosea, vous financez l'équipement du Stern: 

la survie (1100€), le dessalinisateur (3500€), les panneaux solaires (350 €), la balise qui vous permettra de suivre le voilier même au milieu du Pacifique (900 €)...

mais également du matériel pour réaliser les vidéos: un drone pour pouvoir filmer les terres et les escales et le voilier en navigation, une gopro, des puces mémoires, des disques durs...

ainsi que l'aventure autour du monde: les frais pour le passage des canaux (environ 2000 $ chacun), les places de port aux escales, l'entretien du voilier, les réparations des voiles...

Le tour se fera par les alizées, donc principalement sous les tropiques, mais l'équipage ne sera pas nu tout le temps, ils auront aussi besoin d'un peu de matos et de crème solaire pour affronter la Méditerranée, l'Atlantique, les Caraïbes, le Pacifique, l'Indien, la mer Rouge, puis à nouveau la Méditerranée.


Retrouvez des news ici très bientôt !
CLAUDE FINK
100
nicolino adrien
100
MAGALI LANGUILLE
100
Annette Bailly-Salins
Philippe MONFORT
50
Lucas Portugal
20
Lou Faivre
50
sandrine derothe
50
Charlene Hiberty
20
Florent Lothe
110
stephanie dupont
20
frédéric relou2
100
benoit lebizay
50
HELENE HUEZ
100
Le Grand Bison
300
NAOILE JOUIRA
sophie aravinthan
20
THIBAULT KEROUREDAN
Aurélien CHARLES
20
Frederic Rouquet
20
Caroline Melon
200
MARIE LAURE RICHOILLEY
50
Xavier Murard
10
Didier MARTY
30
Corinne Le Neindre
20
Gauthier Girard
100
Claire Taurisson
20
Pierre-Yves Roux
200
Gérard Perrault
50
nicolas jacquot
100
Anne Pribat
50
Déferlante Océane
120
Elliott KAJDAN
50
Patrick Ienny
150
Marie Helene IZARN
50
Philippe Crassous
magali vaucher
100
Roux Alexandre
1000
frederic boeuf
50
ELODIE MARCHITTO
200
sandrine derothe
10
sandrine derothe
20
pierre Olivier passemard
200
Antoine Chastenet
100
Nicolas d'Ortoli
Annette BAILLY-SALINS
300
Valérie Cabanne
1500
Louis zegdoun
100
Vincent Chevalier
50
jean paul melon
100
marta guemes
50
Michel Panel
50
eva lusbaronian
20
Corinne Lusbaronian
20
alix / arthus boiron / pilorget
50
Romain Léger
50
Caroline Breton
25
Valerie Dupont
clémentine Fayolle
brigitte challande
20
Sylvie Le Neindrr
25
Jean Luc Sernin
50
Marie Josée Roux Le Neindre
250
Dominique Curto
500
Roux Alexandre
750
Marc Aubin
100
Laurence Huez
200
Valérie Cabanne
100
Déferlante Océane
750
Déferlante Océane 30 Jan 2021 à 13h45


Salut à tous, Merci pour votre temps et votre intérêt pour le projet. Si vous ne parvenez pas à réaliser l'inscription ou le don, prenez contact avec Gilles ou Alexandre, ou directement avec le site Ekosea. Il n'y pas de problème... que des solutions !! Certains des dons qui apparaissent aux noms de Deferlante Océane, de Roux Alexandre ou de Valérie Cabane sont en fait des dons de contributeurs qui ont fait des dons directs à l'association. !!! J-14 pour atteindre, et surtout dépasser l'objectif !!! MERCI A TOUS L'équipe de Déferlante Océane